Les femmes

Collaboration avec l’Union des Femmes Arabes de Beit-Sahour

Outre la gestion d’une maison d’accueil pour hôtes « El Beit », l’Union des Femmes Arabes de Beit-Sahour assume trois activités, soit :
  • La gestion d’une crèche fréquentée par 90 enfants de 0 à 3 ans
  • L’animation d’ateliers accueillant 35 jeunes handicapés mentaux adultes
  • La promotion d’activités procurant un emploi et des ressources pour des femmes.
Notre association participe aux frais de gardiennage d’enfants de familles à faible revenu. Le soutien des adhérents a rendu possible également l’achat d’un appareil permettant le conditionnement sous vide d'herbes aromatiques préparées par des femmes.
Basma Giacamen, directrice du centre pour les adultes handicapés « Al Basma Center for Adults with moderate Intellectual Disabilities » résume l'histoire du site et ses activités. Elle a commencé à s’occuper de personnes souffrant d’un handicap, il y a vingt-trois ans. Par la suite, l’Union des Femmes Arabes a offert le local et participe à la prise en charge des personnes. Il s’agit d’un atelier de jour qui offre une éducation sur le plan social, relationnel et occupationnel aux handicapés, de l’âge de 15 ans à 35 ans. Parmi les activités proposées, signalons la fabrication de tapis, en laine ou avec des bouts de tissu de récupération, la fabrication de plots de papier mâché servant à alimenter un fourneau pour le chauffage du local, la fabrication de papier artisanal pour faire des cartes de vœux, la transformation de sacs de plastique usagés comme couverture de carnets ou la confection de sacs à commission plus solides à usage multiple, l’entretien du jardin pour la culture d’herbes aromatiques diverses, etc. 
La Maison d'accueil « Guest House El Beit », gérée par l’Union des Femmes Arabes est une source de financement pour leurs activités d’aide à la population de Beit-Sahour.
La crèche peut accueillir jusqu’à 90 enfants, de l’âge de un mois à trois ans. La plupart des employées qui travaillent avec les enfants reçoivent une formation sur place, « en emploi ». Ce serait en effet trop coûteux d’engager du personnel universitaire. Certaines familles ont de la peine à s’acquitter de la redevance complète, surtout lorsqu’il y a plusieurs enfants à la crèche : des rabais sont accordés dans ces cas-là.
La préparation du persil haché est la dernière activité mise en place par l’Union des Femmes Arabes et occupe actuellement une à deux femmes, pour un emploi à 150 %. Les bottes de persil sont lavées, essorées dans une machine à laver le linge et hachées à la main en menus morceaux. Cette préparation est fort utilisée dans la cuisine palestinienne et est vendue en gobelets dans des supermarchés ou restaurants de la région. 
Projets d’avenir : les responsables souhaitent développer le secteur de conditionnement et de séchage des herbes aromatiques pour offrir du travail à un plus grand nombre de femmes. Elles aimeraient pouvoir produire elles-mêmes les différentes herbes dans le terrain entourant la maison qui abrite actuellement leurs trois pôles d’activité. 
Une presse hydraulique devrait également permettre la fabrication d’un plus grand nombre de briquettes de chauffage à l’aide de papier recyclé. Basma voudrait améliorer la transformation des sacs de plastique pour en faire quelque chose de rentable. La créativité est toujours à l’œuvre car il s’agit de produire à partir de matériel gratuit, avec un investissement pécuniaire le plus faible possible.